L'ancien chef de police du SPVG blâmé par le Comité de déontologie policière

Le Comité de déontologie policière a rendu sa décision : l’ancien chef du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG

), Mario Harel, a dérogé à l’article 7 du Code de déontologie des policiers du Québec lorsqu'il a avisé le maire et la directrice générale de la Ville d'une arrestation imminente.

Dans sa décision rendue le 16 décembre, le juge administratif au sein du Comité de déontologie policière, Me Richard W. Iuticone explique que M. Harel a "manqué à son devoir de discrétion en divulguant à des tiers des renseignements obtenus alors qu’il était dans l’exercice de ses fonctions".

Catégories

Corp policier (SPVM, SQ, GRC, agent de la STM, etc): 

Ville où l'événement s'est produit: 

Dossiers: 

Type de document: